Les règles d’Or du Golf

Accueil > Les règles du golf > Les règles d’Or du Golf

Elles sont nombreuses et parfois complexes mais leur connaissance et leur compréhension vous permettront d’éviter des pénalités ou disqualifications mais enrichira aussi vos connaissances du jeu.

Sur le départ :

Vérifiez votre nombre de clubs :
Comptez le nombre de clubs de votre sac avant de jouer, le nombre maximum autorisé étant de 14. Que ce soit en match-play ou en stroke-play, vous serez pénalisé si vous avez plus de 14 clubs.

Pour le stroke-play, si vous dépassez 14 clubs, vous êtes pénalisé de 2 coups pour chaque trou joué, avec un maximum de 4 coups.
Pour le match-play, il faudra déduire un trou pour chaque trou où il y a une infraction, avec un maximum de deux trous par tour.

Jouer dans l’aire de départ :
L’aire de départ est le rectangle dans lequel vous plantez votre tee. Si vous pouvez être en dehors de ce rectangle, la balle, elle, doit toujours être à l’intérieur. Sinon, vous encourez des pénalités.

En stroke-play, votre pénalité sera de deux coups et vous serez obligé de rejouer votre coup. C’est ce que l’on appelle le « trois à partir du tee ».
En match-play, votre adversaire peut seulement vous faire rejouer votre coup s’il le désire. Il n’y a pas de pénalité particulière.

Jouer chacun son tour :
En match-play, votre adversaire peut vous faire rejouer un coup si vous jouez en premier alors que ce n’était pas votre tour. En stroke-play, cet acte ne sera pas pénalisé mais c’est clairement un non-respect de l’étiquette.

Heurt accidentel :
Pas de pénalité lorsque vous heurtez la balle par accident à l’adresse. Vous pouvez recommencer.

Hors limites :
Hors du parcours de jeu, la zone s’appelle « hors limites ». Si vous frappez un coup de départ dans cette zone, vous devrez recommencer votre coup qui compte comme le 3ème. C’est une pénalité de coup et distance.

Balle de « secours » ou balle « provisoire » :
Si vous pensez avoir perdu votre balle, vous pouvez jouer votre « balle provisoire ». Après ce coup, vous n’avez que 5 minutes pour retrouver votre balle de départ. La balle sera perdue si vous ne la retrouvez pas dans ce délai. Vous devrez donc rajouter 2 coups à votre score et continuez le jeu avec la balle provisoire.

Frapper la balle :

C’est l’action d’avancer le club vers la balle afin de la frapper et de la déplacer. Un coup est donc par définition, le mouvement vers l’avant du club avec l’intention de frapper la balle.

Dans le cas d’un air-shot, la balle n’est pas touchée mais l’intention de frappe est bien présente. C’est donc comptabilisé comme un coup.

Les obstacles et balles injouables :

Les bunkers :

Bunker

Dans le sable, la balle se joue au-dessus du sol. Une pénalité vous sera accordée si vous heurtez le sable. Faites bien attention à ne pas poser la tête de votre club sur le sol. Il n’est pas autorisé non plus de dessiner sur le sable pendant une partie.

< Balle pluggée

La balle injouable :

Si vous pensez qu’un coup n’est pas réalisable, 3 possibilités de jeu vous sont offertes :

1. Vous pouvez dropper avec pénalité à deux longueurs de club, à l’endroit où a atterri la balle (sans vous rapprocher du trou)

Informez tout d’abord au moins un autre joueur, de votre décision de dropper. Mesurez les deux longueurs à l’aide de votre driver (Club le plus long de votre sac) et marquez cet endroit avec un tee avant de relever votre club.
Saisissez votre balle et tendez votre bras, hauteur épaule puis lâchez la balle naturellement. Si elle se situe plus près du trou, recommencez l’opération.

Si votre balle est toujours injouable, placez celle-ci où bon vous semble, mais dans la limite de deux longueurs de club à partir de votre emplacement de coup d’origine.

2. Vous pouvez aussi rejouer votre mauvais coup (coup précédent) et dropper au même endroit. Ceci est une « pénalité de coup et distance ».

3. Une autre option qui s’offre à vous est d’imaginer une ligne entre la balle et le drapeau. Vous vous positionnez dans la continuité de cette ligne, en reculant autant que vous le désirez et vous droppez.

Ces trois solutions vous vaudront une pénalité de un coup.

Il existe tout de même des drops sans pénalité. Ils consistent à vous déplacer de l’obstacle d’une longueur de club dans un terrain en réparation, en cas d’eau fortuite ou d’obstacles inamovibles.

Les obstacles d’eau :

Il existe deux sortes d’obstacles d’eau identifiés par :

  • Les piquets et lignes jaunes
  • Les piquets et lignes rouges

1. L’obstacle d’eau simple (piquets et lignes jaunes) :

Si l’eau est peu profonde, vous pouvez frapper la balle à l’endroit même où elle se situe sans pénalité, si vous ne touchez pas l’eau à l’adresse. Cette option n’est pas vraiment encouragée car elle se solde souvent par un échec.

La 2ème alternative sera d’imaginer une ligne partant du drapeau et allant jusqu’au point où votre balle a franchi la lisière de l’obstacle d’eau. Revenez en arrière et droppez votre balle dans la continuité de cette ligne.

Pour finir, la dernière option est une pénalité de coup et distance. Elle consiste à revenir où vous avez joué le coup qui a fini dans l’eau et rejouer.

2. L’obstacle d’eau latéral (piquets et lignes rouges) :

Vous avez les 3 mêmes options que pour les obstacles d’eau simples. Vous pouvez aussi dropper dans la limite de 2 longueurs de club à partir du point où votre balle a franchi la lisière de l’obstacle d’eau.

Si cette 1ère possibilité n’est pas jouable, vous droppez de l’autre côté de l’obstacle d’eau.

Jouer une mauvaise balle :
Il est interdit de jouer avec une balle qui n’est pas à vous ! Les pénalités sont sévères. Au stroke-play, vous serez pénalisé de 2 coups et devrez jouer le coup suivant de l’endroit où la mauvaise balle a été frappée. En match-play, la pénalité est la perte du trou. La disqualification de la compétition surviendra si cette erreur dans les balles n’est pas corrigée avant le départ du trou suivant.

Sur le green :

Ce qu’il est autorisé de faire :

  • Il est possible de nettoyer votre balle avant de putter, mais seulement si vous placez un marque-balle ou 1 pièce de monnaie sur l’emplacement de la balle avant que celle-ci soit récupérée.
  • Vous pouvez écarter les détritus comme des feuilles ou des brindilles mais aussi balayer du sable à l’aide de votre main ou de la tête de votre putter.
  • Sur la ligne de putt, il vous est possible de réparer les impacts de balle et les bouchons d’anciens trous.
  • Avec l’accord d’un autre joueur, vous pouvez remplacer votre balle si elle est abîmée.

Ce qu’il n’est pas autorisé de faire :

  • Il n’est pas permis de faire rouler sa balle sur le green pour tester la surface.
  • Ne touchez la ligne de putt que pour enlever des détritus, réparer un impact de balle ou encore mesurer la distance afin de désigner le joueur qui puttera le premier ;
  • Si une balle est déjà en mouvement, vous ne pouvez jouer votre putt.
  • N’enlevez pas une rosée ou une gelée matinale sur la ligne de putt car ce n’est pas considéré comme des détritus ou obstacles.

Les infractions de drapeau :
Lorsque vous êtes loin du trou, le drapeau vous permettra de le repérer. Vous choisirez donc de le maintenir à sa place. Avant que la balle n’entre dans le trou, il faudra retirer le drapeau afin de ne pas obtenir une pénalité de 2 coups.

Si vous choisissez d’enlever le drapeau, placez-le loin de la trajectoire car la pénalité en cas de heurt sera de 2 coups.

En dehors du green, vous pouvez :

  • enlever le drapeau => pénalité de 2 coups en cas de heurt de celui-ci avec la balle)
  • le laisser à sa place => pas de pénalité si touche)
  • le prendre en charge => (pénalité de 2 coups)

Conditions anormales

Un terrain en réparation :
Il est considéré comme terrain en réparation, un terrain dit abimé si l’on devait jouer dessus comme une zone d’herbe récemment plantée. Cette zone est délimitée par des piquets ou une ligne blanche.
Lorsque votre balle arrive dans cette zone, mesurez une longueur de club du point où le terrain ne gène plus votre stance ou la balle et droppez à cet endroit.

L’eau fortuite :
Traditionnellement, la balle se joue comme elle repose, mais il existe des circonstances exceptionnelles lors desquelles vous êtes autorisé à rejouer.

Vous aurez droit à un drop sans pénalité dans le cas d’une retenue d’eau après une forte pluie. Marquez la position d’origine de la balle, visualisez le point de dégagement le plus proche et marquez le avec un tee. Dans la limite d’une longueur de club à partir du tee et dans la direction que vous désirez, vous droppez la balle.

Si l’eau se situe dans un bunker, repérez la zone sèche la plus proche dans la limite du bunker, afin de dropper la balle. S’il n’y a pas de zone sèche dans le bunker, vous devrez soit dropper dans la zone la moins profonde, soit dropper à l’extérieur du bunker mais encourez une pénalité d’un coup.

Une balle enfoncée :
Il est autorisé de dropper sans pénalité votre balle qui serait enfoncée dans son propre impact. Repérez la position de la balle, retire-la puis droppez-la le plus près de l’impact.
Dans le rough, le drop sans pénalité n’est pas permis excepté durant les mois d’hiver. A cette période, les clubs mettent en place « les règles d’hiver » qui permettent le dégagement de la balle sans pénalité.

Détritus et obstructions :

Les détritus :

Pierre
Bois

Ce sont les feuilles, les pierres, les branches… que vous pouvez déplacer sans encourir de pénalité s’ils ne sont pas enfoncés dans le sol. Si votre balle bouge lorsque vous retirez un détritus hors du green, vous serez pénalisé d’un coup.

Dans un obstacle, vous n’êtes pas autorisé à déplacer un détritus. L’unique exception reste les pierres autour de la balle dans un bunker.

Sur le green, la terre souple et le sable sont aussi considérés comme détritus.

Les obstructions amovibles :

Ce sont les râteaux de bunker par exemple.
Si votre balle touche ou se rapproche suffisamment près d’un obstacle amovible, vous pouvez le déplacer. Marquez alors la position de votre balle avec un tee. Cela vous évitera une pénalité si la balle bouge pendant que vous ôtez l’obstruction.

Les obstructions inamovibles :

Signalisation
Borne d’arrosage

Ce sont les bornes d’arrosages fixes, les panneaux d’informations par exemple.
Si cela entrave votre stance ou votre swing, vous bénéficiez d’un dégagement sans pénalité. Déplacez votre balle d’une longueur de club à partir du point où cet objet ne gène plus. Si l’obstruction est simplement sur la trajectoire aérienne de votre balle, vous ne pouvez pas vous dégager.

Balles déviées :

La balle en mouvement déviée :

  • Si votre balle heurte un élément extérieur, comme un arbre, une tondeuse ou un spectateur par exemple, vous devez rejouer à l’endroit où se trouve la balle.
  • Sur le green, vous aurez une pénalité de 2 coups si votre putt heurte une balle de repos.
  • Si votre balle en mouvement touche une balle au repos, vous devez jouer la balle de l’endroit où elle finit.
  • Si votre balle en mouvement est récupérée par un animal, vous devez la replacer à l’endroit où elle a été interceptée.
  • Si la balle est volée sur le green par un animal pendant le putt, vous pouvez rejouer sans pénalité.

La balle au repos déviée ou déplacée :

  • Au repos, si un animal déplace votre balle, vous pouvez la replacer sans pénalité.
  • Si vous déplacez la balle par exemple avec votre pied, vous encourez une pénalité d’un coup et vous devez replacer la balle dans sa position d’origine.
  • Pas de pénalité si vous déplacez la balle et que vous la replacez dans sa position d’origine alors que vous faites les actions suivantes :
    • Réparer un impact de balle sur le green
    • Déplacer une obstruction
    • Déplacer une balle qui gène le jeu
    • Mesurer des putts sur un green pour savoir quel joueur jouera le premier
    • Chercher une balle dans un bunker ou autre obstacle
    • Relever ou placer une balle alors que vous avez un dégagement sans pénalité
 
TonTon Golfeur sur le Web
Le site de la semaine
Site officiel de la Fédération Française de Golf
> Découvrez le guide des sites de golf