Le putting

Accueil > Les coups du golf > Le putting
Adresse du putting

Une fois que votre balle est tombée sur le green, vous devez ranger votre jeu de fers longs pour passer au putting green afin de faire rouler la balle jusqu’au trou.

Le putter se distingue des autres clubs par son loft ultra fermé (environ 4° d’ouverture) ainsi que par un shaft relativement court. Le putter peut être aussi utilisé lorsque votre balle est située très proche de la zone du green.

Vous devez prendre conscience que dans le circuit professionnel, le putting représente environ 40% de l’ensemble du jeu. Cette statistique nous montre bien le nombre incalculable d’heures passées à l’entraînement. Un score très bas est synonyme d’un très bon jeu de putting.

Retenez cette phrase dite par un grand nombre de joueurs américains :
« Driver is Show, Putting is money »

Les joueurs amateurs oublient souvent l’importance du petit jeu et privilégient plutôt l’entraînement sur le practice avec les longs coups. Cependant une fois sur le green, les joueurs ont tendance à ne pas savoir jouer correctement le putter et perdent beaucoup de points.

Vous ne devez pas négliger ce secteur de jeu qui constitue la clé de l’amélioration de votre index. Il est important de prendre conscience que la moitié des coups sont joués dans la zone du green.

Pour assurer un bon putting, suivez ces conseils :

A l’adresse.
Votre posture va être déterminante de la qualité de votre putt. Votre balle doit être située à gauche dans le stance, presque sur votre pied gauche. Votre corps doit se mettre dans une position d’ouverture légèrement vers la gauche.

Le poids de votre corps est toujours placé sur la gauche afin d’obtenir un angle d’attaque remontant, permettant de donner à la balle un meilleur roulé. Vos yeux doivent rester bien au-dessus de la balle lors de la posture : la visée !

Voici en photos un exercice vous permettant de vérifier votre visée. Positionnez une balle au sol, préparez-vous à putter, positionnez une autre balle près de votre œil gauche (œil directeur) et lâchez la balle. Elle doit tomber exactement sur votre balle positionnée au sol.

Exercice pour posture idéale au putting
Exercice pour posture idéale au putting

N’oubliez pas d’aligner parallèlement vos épaules ainsi que la face du putter.

Lors de la prise de grip, vous devez faire en sorte d’avoir une pression homogène dans les deux mains ; celle-ci ne doit pas être trop molle ni trop tendue. Vous devez avoir une coordination avec les deux mains, il ne doit en aucun cas avoir de mouvement de poignet.

Avec de l’entraînement, votre corps va mémoriser ces étapes clés ; ainsi le mouvement deviendra une mécanique de plus en plus naturelle. C’est le seul coup de golf qui permet de réaliser des Grips très différents. Les seuls mots d’ordre sont « confort et précision ».

Voici ci-dessous les Grips les plus rependus au putting.

Pendant votre take-away
Vos hanches, jambes et pieds doivent être verrouillés lors du mouvement, et votre tête doit se tenir immobile. Il est important de garder la tête de club square.

Lors de la montée le putter doit suivre une ligne de jeu rectiligne Vous ne devez pas utiliser vos poignets pour effectuer le mouvement car le putt risque de toper la balle au lieu de l’accompagner. Pour vérifier si votre mouvement est correct, veillez à garder la forme d’un triangle formé par les bras et les épaules.

Lorsque vous allez démarrer votre backswing, l’épaule gauche va progressivement se baisser pour faire monter celle de droite. Ainsi votre épaule gauche devra être positionnée sous votre menton. Rappelez-vous que vos épaules doivent être parallèles par rapport à la ligne de jeu.

Pendant votre transition backswing-dowswing
La transition backswing-downsing- est un point clé de la réussite de votre putt. Le club doit avoir une ligne directrice rectiligne pendant toute la durée du mouvement. Le changement de la direction est actionné par la force inertielle du putter et non par la force des mains et poignets.

Pendant votre Downswing
Pour effectuer un bon balancier voici, un exercice très formateur :

Exercice pour gagner en régularité

Prenez 4 tees, placez en un au niveau de votre balle puis les 4 autres à 20 cm environ les uns des autres. Le balancier que vous allez effectuer doit être symétrique dans la montée ainsi que pendant la descente.

En d’autres termes, si vous montez le putt à deux longueurs de tee, la redescente devra être elle aussi a deux longueurs de tee de votre balle. Vous devez garder une vitesse naturelle et le même rythme lors de la montée et de la descente.

Bien souvent les golfeurs se rendent compte qu’ils ont trop levé leur putt lors de la montée et s’arrêtent brutalement au moment de la traversée de la balle. Ce type de geste est à proscrire, il ne doit pas y avoir des à-coups mais un geste limpide et symétrique.

Après l’impact
Après l’impact, votre épaule droite devra être positionnée plus bas que la gauche. Votre tête de club est square et doit être positionnée en direction du trou. Il très important de ne pas relever votre tête ; celle-ci doit être immobile au moment où la balle est en train de rouler.

Beaucoup d’amateurs ont tendance à relever la tête pour voir le résultat. Lors d’un Open, pensez à regarder un professionnel qui exécute un putt sur une distance de deux à trois mètres. Vous observerez que sa tête reste totalement fixée sur la balle.

Garder la tête immobile après l’impact vous permettra d’éviter tout mouvement parasite qui pourrait perturber la trajectoire de votre balle. Voici un conseil pour vous y habituer : Plantez un tee à proximité de la balle et forcez-vous à le fixer tout le long du mouvement.

Comment travailler votre chemin de club ?

Lors du putting votre chemin de club doit être le plus régulier possible. Pour l’améliorer, voici un exercice très formateur :

Exercice sur le chemin de club square

Positionnez votre balle à environ 1, 50 m du trou, puis posez deux clubs au sol avec le grip dirigé vers vous de manière à constituer une ligne de jeu. Votre balle est maintenant placée à l’intérieur d’un couloir en direction du trou.

A partir de ce moment-là, entraînez-vous à faire une quinzaine de put. Le but de l’exercice est de ne pas faire sortir la tête de club des rails en gardant celle-ci bien perpendiculaire par rapport à la ligne de jeu.

En pratiquant cet exercice vous allez améliorer et ajuster votre chemin de club. Vous devez garder en tête que le putter doit s’effectuer avec un mouvement rectiligne même si vous êtes situé sur une pente.

En effet, c’est la pente qui va influencer la trajectoire de votre balle vers l’objectif.

Comment améliorer votre régularité, vous créer des automatismes ?

Exercice de putting

Vous vous positionnez à environ 1m/1m50 du trou. Vous positionnez au sol 4 tees espacés de 20 cm.

Vous putter du tee le plus près en fermant les yeux.

Le but est de créer un geste automatique. A chaque putt réussi, vous vous éloignez de 20 cm.

En cas d’échec vous recommencez du tee le plus près du trou. Vous devez rentrer 4 putts à la suite pour finir l’exercice, toujours en fermant les yeux !

Réalisation de l’exercice 1/3
Réalise de l’exercice 2/3
Réalise de l’exercice 3/3

Comment améliorer votre impact, votre toucher et régler votre balancier ?

Vous positionnez deux tees au sol, espacés de la taille de votre face de club. Vous puttez en essayant de ne jamais toucher les tees. Cet exercice va développer votre adresse, améliorer votre impact et augmenter la qualité de votre balancier !

Positionnement de la face du club

Comment lire une pente ?

Savoir décortiquer le relief du terrain est un formidable atout pour un golfeur. En effet il ne suffit pas de savoir correctement effectuer son mouvement, mais il est important de savoir lire la vitesse et l’orientation à donner à la balle. Un putt peut être bien dosé mais si il est joué du mauvais côté vous n’aurez aucune chance de rentrer la balle dans le trou.

Voici des conseils pour améliorer votre vision du jeu sur le green :

Au moment de lire le green vous devez vous placer accroupi derrière la balle afin d’observer la ligne de jeu. Vous devez déterminer si le putt est en montée ou en descente pour savoir si la pente va freiner ou accélérer votre balle.

De la même façon, vous devez déterminer la pente latérale à savoir si le putt est de gauche à droite ou de droite à gauche. N’oubliez pas aussi de regarder le sens du grain du green pour savoir s’il est à votre avantage ou contre vous.

Il est conseillé de marcher jusqu’au trou pour avoir un meilleur aperçu de la pente. Bien souvent il est plus facile d’analyser une pente en se positionnant derrière le trou vers la balle.
Lorsque vous vous trouvez sur une montée ou une descente, voici une petite technique pour réussir du mieux possible vos dosages :

Quand vous vous trouvez sur une montée, essayez de fixer un point un peu plus loin derrière le trou. Sur des putts en descente fixez-vous un point avant le trou. En prenant cette habitude vous allez mieux régler le dosage de vos balles.

Lorsque vous vous trouvez sur des putts en pente latérale vous devez anticiper par avance de quel côté la balle va rouler. Si la pente est de droite à gauche, votre putt devra être aligné en direction du bord droit du trou. L’information que vous devez retenir est que la pente va faire son travail et va amener la balle en direction du trou.

Quelle est la « routine » au putter ?

La routine est une succession d’étapes indispensables à l’exécution d’un coup de golf. Réussir son putt n’est pas lié au feeling ou à de la chance ; mais seulement à de la technique et beaucoup d’entraînement. Il est très important de prendre son temps et de ne pas se précipiter pour taper son putt.

Voici une routine dite « basique » ; nous l’avons divisée en 4 étapes :

1ère étape :
Comme nous l’avons vu précédemment, vous devez dans un premier temps prendre les informations sur la pente afin de mieux anticiper votre placement.

2ème étape :
Dans un second temps, vous devez choisir vers quel objectif vous allez jouer votre balle ; par exemple le bord gauche du trou. N’oubliez pas que sur le green vous êtes autorisé à marquer votre balle afin de la placer en direction de l’objectif choisi.

En général une balle dispose d’un trait ou d’une flèche qui vous permet de l’aligner comme bon vous semble. Grâce à cette étape, vous allez solutionner le problème de l’orientation de la face de club.

3ème étape :
Dans un troisième temps, vous devez faire plusieurs coups d’essai afin de déterminer l’amplitude et la vitesse que vous allez donner à votre balle. Quand vous vous sentez prêt et que vous avez mémorisé le bon geste, alignez-vous correctement devant la balle en plaçant le repère du putter dans le même sens que le marqueur de la balle.

Le plus important lors de cette étape est l’ordre d’exécution : Placez d’abord la face du putter dans le sens de votre repère (marque/ligne de la balle) puis le corps parallèle à la ligne du club.

Toujours dans cet ordre puisque c’est la face de club qui va déterminer à plus de 70% la direction, en ce sens, autant focaliser votre attention sur la mécanique dominante de ce coup.

4ème étape :
Il est très important d’avoir confiance en vous lorsque vous allez putter dans la balle. Vous devez être détendu et sûre de vous ; c’est la clé de la réussite.

Entraînez-vous plusieurs fois à frapper d’un même point pour corriger votre vitesse ainsi que la visée.

Vous devez penser à enregistrer le bon geste lors des entraînements. La répétition à l’entraînement est aussi la clé d’un bon jeu de putting.

Astuce : Puisque les séances d’entraînement de putting peuvent se révéler longues et plutôt pénibles, n’hésitez pas à vous munir d’un MP3, le temps passera plus vite sans avoir ressenti une impression de “longueur”.

 
TonTon Golfeur sur le Web
Le site de la semaine
Site officiel de la Fédération Française de Golf
> Découvrez le guide des sites de golf