Le jeu des fers

Accueil > Les coups du golf > Le jeu des fers
Set de clubs

Les fers sont des clubs de précision qui portent tous un numéro allant de 1 à 9. Ces numéros correspondent au loft du club ; c’est-à-dire à l’angle d’ouverture du fer.

Chacun des fers est fabriqué pour envoyer la balle à des distances respectives. Plus le fer a un angle fermé (de 1 à 5) plus votre balle va prendre de la distance et à l’inverse, plus le fer a un angle ouvert (de 6 au wedge), moins votre balle prendra de la distance.

On distingue trois catégories de fer ; les longs fers (du fer 1 au 5), les fers médiums (du fer 6 au 8) et les fers courts (du fer 8 au wedge).

Généralement les séries classiques vont du fer 3 au wedge. Les fers 1 et 2 existent également mais sont plutôt réservés à des joueurs professionnels.

Les différentes utilisations du jeu de fer.

Il est intéressant de distinguer les trois grandes utilisations du jeu de fer :

Le coup de départ :

Position à l’adresse

C’est celui qui doit combiner distance et précision ; ce type de coup demande une certaine forme physique et une bonne technique.

L’objectif est d’envoyer la balle le plus loin sur le fairway.

Généralement ce sont les fers 3 ou 4 qui sont utilisés pour faire une mise en jeu ; ils sont plus précis et peuvent remplacer l’utilisation d’un driver mais, sont plus techniques à jouer. La priorité de ce coup est à l’adresse.

Le coup d’attaque :
C’est un coup qui permet d’attaquer le green et se positionner avec un swing complet lorsque vous vous trouvez entre 90 et 110 mètres de l’objectif sur une zone dite de sécurité. Généralement ce type de coup est joué du fer 5 jusqu’au wedge.

N’oubliez pas que jouer un coup avec un club ouvert comme le wedge vous laissera une meilleure tolérance par rapport aux erreurs de frappe. La priorité de ce coup est pendant le finish.

Les petits coups
Les petits coups sont réalisés pour s’approcher au maximum de l’objectif et mettre la balle dans le trou. Ce type de coup comme l’approche roulée par exemple est très technique et demande de l’expérience. La priorité de ce coup réside dans le contact avec la balle.

Vous devez réfléchir à deux points très importants avant de frapper avec un fer ; le premier concerne la trajectoire à adopter en fonction du relief et des obstacles devant vous, le deuxième concerne et l’évaluation de la distance à parcourir.

Le deuxième point est plus complexe à maîtriser ; il s’apprend avec le temps et l’expérience du jeu. Contrairement aux idées reçues, vous devez exercer la même force dans tous les fers. En effet, il ne faut pas se demander quelle puissance mettre dans le club mais quel club choisir en fonction des situations sur le parcours.

Le jeu des fers longs

Pour effectuer un bon jeu de fer long, vous devez respecter plusieurs phases importantes :

La posture.
Vous devez avoir une posture dynamique et le poids sur l’avant des pieds. Votre balle doit être située légèrement sur le pied gauche.

Lors du démarrage
Afin d’exécuter ce mouvement correctement vous devez garder vos hanches. Si vous manquez de souplesse dans cette zone du corps, un tour complet de l’épaule gauche peut être très difficile à exécuter.

Si vous devez utiliser un fer de type 4 avec un loft fermé, vous devez garder un angle plat de façon à ce que la tête de club vienne brosser le sol. Le démarrage du downswing doit se faire avec l’épaule gauche et devra longer au maximum le sol. Votre démarrage doit être ample et plus près du sol.

Position de la balle.
Vue arrière
Position de la balle.
Vue Face

L’action des leviers.

Armement des poignets à la montée

Les « leviers » constitués du buste des hanches des bras et des poignets, doivent impérativement travailler ensemble et avec le même rythme. Vous devez adopter une synchronisation précise avec votre corps.

Il est très important de ne pas désarmer les poignets lors de la descente et de garder le plus longtemps possible l’angle formé par ces derniers. Plus vous allez maintenir cet angle, plus le club va pouvoir être libéré pendant la frappe. Vous gagnerez ainsi en vitesse sans avoir à forcer lors de votre swing.

Voici un exercice pour vous apprendre à garder les poignets armés :
Jouer une balle dans un divot est un exercice très formateur pour garder vos poignets armés lors de la descente.

Balle dans la gratte

Si vous ramenez le club trop vite dans le divot celui-ci va accrocher la terre et votre balle va partir n’importe comment.

Si vous arrivez à bien sortir la balle du divot, cela veut dire que vous avez su correctement maintenir l’angle des poignets tout au long du swing. Plus l’angle formé descend sur la balle, plus il y aura de la vitesse dans votre frape.

Les coups techniques avec le jeu de fer

Le but de ce paragraphe est de vous faire découvrir d’autres outils techniques pour être à l’aise dans toutes les situations du jeu de fer. Nous allons aborder le coût « punché » et la balle « basse ». Un coût punché va donner plus de vitesse à la balle tandis qu’une balle basse va permettre de maitriser la hauteur. Vous devez garder en tête que la gestuelle ne sera pas la même pour balle « basse », un coût « punché » et un coup normal.

La balle « basse »
La technique de la balle « basse » est généralement utilisée lorsque vous avez beaucoup de vent. La grande difficulté de ce type de coup est d’avoir confiance en soi et dans le club. Si vous avez 140 mètres à parcourir, prenez avec vous un fer 6 censé envoyer la balle à une distance de 160 mètres.

Vous allez alors frapper la balle avec un rythme plus tranquille et plus lent afin de lui donner moins de vitesse. Celle-ci aura une trajectoire assez basse et va rouler sur les derniers mètres. Vous remarquerez qu’il n’y a pas de gros divot et que votre rythme reste lent.

La balle « punché »
La technique de la balle « punché » est généralement utilisée lorsque vous vous trouvez dans un mauvais lie. Au lieu de prendre un fer 6, vous allez sélectionner un fer 7, car vous allez devoir mettre plus de vitesse à l’impact. Le but de la balle « punché », est d’avoir un angle d’attaque plus vertical qui va donner plus de backspin à la balle. Celle-ci va voler et s’arrêter plus rapidement qu’une balle basse.

Lorsque que vous souhaitez réaliser un coup « punché », il est conseillé d’être préparé physiquement. Au niveau de la posture, la balle est plus en arrière à l’adresse et votre poids ne doit pas être placé sur la gauche. Votre shaft sera plus incliné vers l’avant. Vous allez devoir accélérer la vitesse de votre swing sans que la face de club se referme.

Il est très important de ne pas avoir d’hésitation lors de la rotation, la vitesse doit rester constante afin de bien maîtriser la face du club. L’angle d’attaque sera beaucoup plus vertical et le divot plus important. Vous devez impérativement avoir un finish contrôlé vers l’objectif.

Le jeu des fers courts

Contrairement aux fers longs, l’action des mains et des poignets avec l’utilisation des fers courts est beaucoup plus rapide. En effet, les mains et poignets vont se plier quand votre club va commencer à arriver à hauteur de vos poches de pantalon. Lors du downswing avec des fers courts il est très important de replier davantage vos poignets et sur un rythme plus rapide.

Vous allez ainsi pouvoir disposer d’un arc de swing beaucoup plus court et d’un angle d’attaque plus abrupt provoquant alors une trajectoire de balle en hauteur. Avec des fers longs, les mains se tiennent plus près du corps et l’arc du swing est plus grand. Il n’y a quasiment pas d’action des poignets.

Grâce à un mouvement plutôt vertical avec les fers courts, vous allez directement ressentir l’action de liberté laissée aux mains et aux poignets.

Néanmoins, vous devez faire attention à ne pas casser les poignets trop vite car, il faut laisser le temps à vos épaules de tourner. Si vos poignets rentrent en action trop tôt vous n’aurez pas assez de liberté dans votre mouvement et votre trajectoire ne sera pas bonne.

Découvrez en Diaporama le swing idéal des Fers :

 
TonTon Golfeur sur le Web
Le site de la semaine
Site officiel de la Fédération Française de Golf
> Découvrez le guide des sites de golf